Une pierre l'difice

Depuis 1959, Eilon Mosaics crer des objets dart artisanaux et emploie de talentueux artistes de la priphrie nord dIsral

Aprs avoir fait son aliyah au milieu des annes 1990, Debra Pell, ancienne responsable nationale du ple jeunesse des Fdrations Juives dAmrique du Nord (JFNA), et son associ Amnon Shoshani se mirent chercher des entreprises israliennes dans lesquelles investir. Ils dcidrent de racheter Eilon Mosaics, une petite entreprise situe dans un kibboutz, qui connaissait alors des difficults financires. « Je crois aux investissements dans la priphrie », affirme Debra Pell. « Eilon Mosaics possdait des produits incroyables, reprsentant lune des plus anciennes traditions artistiques dIsral. Jai aussi apprci le fait que lusine soit un rassemblement virtuel des exils, les nouveaux arrivants russes travaillant aux cts des kibboutzniks de longue date ». 

Eilon Mosaics
Eilon MosaicsEilon Mosaics

Aujourdhui encore, la main duvre dEilon est trs varie. Cest un lieu o les habitants aux penchants artistiques – surtout des femmes – du nord de la Galile peuvent trouver du travail. Leur salaire leur permettant de dvelopper leurs propres crations artistiques.

Eilon crer des mosaques partir de plusieurs matriaux et laide de diffrentes mthodes. Les travaux sont influencs par lart ancien et contemporain et ses sources dinspiration vont de rpliques de mosaques antiques, dcouvertes sur des sites historiques en Isral, des uvres modernes conues par des artistes et des architectes contemporains de renom. Chaque projet est le fruit dun travail ralis avec passion. Du taillage de la pierre au choix de son emplacement exact dans la mosaque, une rflexion intense est mene pour faire de chaque cration une uvre dart unique et durable.

Lusine dEilon Mosaics en Galile occidentale accueille galement des touristes. Des visites groupes des locaux et des ateliers de cration de mosaques sont organises pour toutes les catgories dge. Lusine possde aussi un magasin o les visiteurs peuvent acheter des mosaques de style et de taille multiples.

Une clientle trs varie

Parmi les nombreux clients dEilon en Isral et ltranger, on compte des htels, des rsidences prives, des entreprises, des muses et des synagogues. Leurs mosaques ornent des dizaines dambassades en Isral et ltranger ainsi que les rsidences du prsident dIsral et de la Knesset.

Lorsque Debra Pell et Amnon Shoshani ont dcid dinvestir dans Eilon Mosaics, ils se sont rendus compte que la croissance passerait par lexportation des mosaques. « Jaimais le fait que toutes les pierres des mosaques viennent dIsral et que toutes les uvres soient faites la main. Jtais certaine que beaucoup dautres personnes seraient aussi enthousiastes que moi ».

Aujourdhui, de nombreux projets dEilon sont en effet commissionns par des clients bass ltranger. « Nos prix sont comptitifs et les frais de livraison ne sont pas levs. Les uvres peuvent facilement tre installes par nimporte quel carreleur professionnel, ce qui ninduit aucune dpense supplmentaire. Comme nous faisons de la vente directe et ne passons pas par les showrooms, nous pouvons proposer des prix trs raisonnables », assure Debra Pell.

Bien que la clientle naturelle dEilon soit constitue de personnes possdant des liens avec Isral, de nombreuses commandes sont aussi faites par des clients qui cherchent des mosaques non-industrielles, difficiles trouver aujourdhui. « Il y a une qualit et une coloration particulires, qui ne peuvent tre trouves que dans les mosaques artisanales », explique Debra Pell.

« Par consquent, chacune de nos mosaques est une uvre dart unique ». Les clients peuvent choisir parmi une varit de motifs, notamment des rpliques de mosaques antiques, ou fournir leurs propres motifs, quil sagisse dun portrait de famille ou dune image dart. « Nous aimons transformer en mosaque les motifs de nos clients ».

Au cours des dernires annes, Eilon Mosaics a ralis plusieurs projets majeurs aux Etats-Unis, dont la dcoration dune glise San Francisco, celle du hall dune cole juive de Long Island ou encore dune superbe demeure de Chicago o des mosaques modernes ornent dsormais lentre et la chemine ainsi que la salle de bain. En Isral, le mur des donateurs du hall de Beit Issie Shapiro Raanana – un centre mondialement reconnu pour le traitement des enfants handicaps reprsente lun des principaux projets rcents dEilon.

Lhistoire de lusine

Le kibboutz Eilon, situ en Galile occidentale depuis 1959, sest longtemps pos la question de lemploi des membres les plus gs de la communaut, inaptes au travail manuel. Aprs avoir dcid douvrir une usine de mosaques et achet des machines de dcoupe de pierre, le projet fut lanc.

Au dpart, lusine consistait en un petit groupe douvriers qui proposaient leurs ides. Ils rencontraient des architectes israliens de premier plan et leur conseillaient dinclure des mosaques dans leurs projets. Les artistes commencrent se spcialiser dans les rpliques de mosaques de synagogues antiques, dcouvertes lors de fouilles archologiques. Un jour, un professeur de Jrusalem vint lusine et acheta lune des rpliques. Cela suffit convaincre les artistes quils taient sur la bonne voie et ils continurent crer des rpliques.

Dans les annes 1960, le gabba de la synagogue Or Torah dAcre repra le talent des artistes dEilon Mosaics et les embaucha pour dcorer le lieu de culte, un travail qui se poursuit jusqu ce jour dans le cadre dun projet de rcration de la synagogue de la ville tunisienne de son enfance. Lusine reut par la suite de nombreuses commandes. Les travailleurs se professionnalisrent, leurs mthodes de travail devinrent plus efficaces et un magnifique hall dexposition fut construit dans le kibboutz, qui attira des touristes dIsral et du monde entier. Lusine se mit ainsi dvelopper une rputation internationale.

À la fin des annes 1960, Eilon Mosaics reut une commande pour une mosaque gante devant dcorer le sol du hall de rception de la rsidence prsidentielle Jrusalem. De nombreux ouvriers de lusine furent sollicits pour mener bien ce projet unique et passionnant. Lusine fut aussi commissionne pour dcorer des ambassades israliennes et des consulats dans le monde entier ainsi que des synagogues, des htels et des rsidences prives.

Zohar Ofir du kibboutz Eilon commena travailler pour Eilon Mosaics en 1978 et finit par devenir responsable de la production. Il se souvient de la collecte des pierres utilises pour les mosaques : « Tous les six mois, un camion prenait la route avec plusieurs membres du kibboutz. Nous avions un itinraire prcis. À chaque fois, nous rcoltions suffisamment de pierres pour mener bien un grand nombre de projets. Nous ramassions du granit dans les montagnes dEilat, du grs rouge Mitzpe Ramon, de la roche verte dans la valle de Timna et du basalte noir dans le Golan. Ctait des journes trs spciales ».

À la fin des annes 1960, le type duvres produites par lusine volua. Les ouvriers se mirent crer des mosaques mlant pierre et mtal : des menorahs de Hanoukka, des serre-livres, des colonnes en fer comprenant des mosaques. Ils commencrent galement se servir de mthodes de collage indites, permettant dassembler les diffrentes parties dans lusine, avant linstallation de luvre sur le site.

Hier et aujourdhui

Lart de la mosaque et du travail de la pierre existe depuis des milliers dannes. Ds les origines du judasme, des mosaques figuraient en bonne place dans les synagogues et les institutions religieuses. Cest un art dcoratif qui reste frquemment utilis en Isral : des mosaques avec des sources dinspiration et des motifs juifs ornent de nombreux btiments publics.

Auparavant, les mosaques faisaient partie intgrante dun btiment. Il tait frquent de les voir recouvrir les sols ou des murs entiers. Celles-ci ncessitaient souvent plusieurs semaines de travail. Lartiste qui crait la mosaque concevait limage qui devait y apparatre, puis dcoupait de petites pierres de taille et de couleur appropries. Les pierres taient incrustes dans des fondations en terre, sur lesquelles tait vers du ciment humide afin de crer un sol en mosaque. Une technique plus rcente consiste concevoir les images des mosaques sur du tissu avant de coller les pierres dessus laide de rsine ou dadhsif.

De nos jours, il existe de nombreuses techniques de pointe pour crer des mosaques. Ces diffrentes mthodes permettent de crer une grande varit de motifs, de mlanger plusieurs types de pierres et de produire des images, des tuiles, des murs et des sols. Les techniques modernes offrent des possibilits nouvelles pour crer des mosaques grandioses et transformer toute structure, institution ou rsidence en un espace unique.

Le dfi de la Knesset

La Knesset a rcemment acquis une superbe mosaque originale conue et cre par les artistes dEilon Mosaics en partenariat avec larchitecte Yoram Friedman. Luvre a t installe dans le salon VIP de la nouvelle aile internationale de la Knesset. Cette mosaque unique est compose de rpliques antiques dcouvertes en Isral.

La principale question que larchitecte sest pose en ralisant les plans de laile internationale fut comment lier lorgane lgislatif isralien lhistoire du pays. Lun des lments retenus pour symboliser la connexion entre ltat dIsral et les racines historiques du peuple juif est une mosaque unique contenant les motifs antiques dcouverts dans de vieilles synagogues.

Larchitecte a choisi de mler prsent et pass : le rsultat est une mosaque qui semble tout droit sortie des ruines et qui apporte une touche dauthenticit au salon VIP. Parmi les motifs de la mosaque de la Knesset : la menorah de la synagogue antique Maon, prs du kibboutz Nirim dans le Nguev, des lments de la « mosaque aux oiseaux » armnienne du sixime sicle, trouve Jrusalem, et les grenadiers dune mosaque dcouverte Csare.

Pour plus dinformation sur Eilon Mosaics, rendez-vous sur www.eilonmosaics.com