Un ternel refrain

Disc Center a conserv le mme emplacement depuis prs de 30 ans. Cest le plus ancien magasin de disques en Isral et lun des derniers en activit

A Disc Center, dans le centre Dizengoff de Tel Aviv, un homme g, aux cheveux grisonnants soigneusement peigns, dpose un exemplaire de lalbum « A Night at the Opera » de Queen sur le comptoir en attendant patiemment de payer. Au mme moment, un jeune homme entre avec une bote de CD, esprant que le magasin voudra bien acqurir sa musique. Ce sont des scnes typiques de la vnrable institution musicale isralienne.

Disc Center
Disc CenterMaya Tel Avivi Dar

Disc Center offre le plus grand choix de musique hip-hop et lectro en Isral et sa collection de musique classique est comparable celles des meilleurs magasins europens. Les tagres dbordent et, en raison du manque de place, de nombreux titres sont rangs dans les tiroirs infrieurs. Un espace de stockage supplmentaire se trouve au sous-sol. Selon Oren Filosof-Cohen, responsable du contenu digital chez Disc Center, aucun autre magasin en Isral ne possde de collection aussi large ou une telle diversit de labels et de sous-labels. Disc Center a vendu plus de 10 millions de disques depuis son ouverture.

Un positionnement unique

« La majorit des magasins de musique possde moins de titres que dans les annes 1990 », explique Oren Filosof-Cohen. « Le secteur a atteint son apoge dans la premire moiti des annes 1990. À cette poque, il y avait plus de 300 points de vente diffrents. La plupart des grandes chanes populaires ont ferm et les librairies qui vendent de la musique ne possdent en gnral que les 20 ou 30 des meilleurs albums ».

Par consquent, Disc Center est dans une position unique pour collaborer avec les maisons de disques, leur faisant rgulirement savoir quels titres se vendent et sil existe une demande pour un titre qui nest pas encore sorti. « Parfois, les maisons de disques nous appellent pour nous demander si le march est intress par certains produits ou si les clients ont des questions spcifiques sur les prochaines sorties », explique Asi Cohen, responsable du magasin. « Elles nous consultent galement pour savoir sil faut importer des albums de ltranger et si nous pensons que les albums marcheront ou non ».

Disc Center a galement travaill avec plusieurs maisons de disques pour les aider crer des compilations dartistes israliens et trangers. Ces maisons se sont fortement impliques dans la production des trois premiers albums de Zohar Argov, un chanteur populaire isralien surnomm « le roi de la musique mizrahi », disparu en 1987. Le premier album fut un grand succs et le second sort fin 2015. Oren Filosof-Cohen prcise que ces disques sont produits par les frre Reuveni en partenariat avec Disc Center, dont le nom est mentionn sur le label.

« Nous sommes partie intgrante des dmarches avec les maisons de disques. Nous travaillons avec leurs vastes catalogues, nous coutons la musique au pralable et nous nous assurons quelle convient aux publics locaux », explique Asi Cohen. Grce cette coopration, Disc Center reoit chaque mois des dizaines de nouveaux albums, contrairement aux autres magasins de disques du pays.

Un incubateur dartistes

Peu de choses ont chang dans le magasin depuis son ouverture il y a presque 30 ans par Ben Soleymani. Pour Asi Cohen, cest « le secret qui fait la magie du magasin ». Lenseigne emploie 11 personnes, dont Ben Soleymani, et la plupart des membres de lquipe y travaillent depuis de nombreuses annes. Alors que plusieurs anciens salaris ont aujourdhui accd des postes de direction, dautres sont devenus musiciens.

Ben Soleymani est fier des liens entre le magasin et les musiciens, quil sagisse de talents mergents ou dartistes reconnus. « Disc Center est comme un incubateur pour les jeunes artistes indpendants », estime-t-il. Il peut citer toutes les clbrits qui ont visit le magasin, parmi lesquelles Nick Cave and the Bad Seeds, Culture Beat, Radiohead et Michael Jackson. « Michael Jackson tait gnreux et modeste », se souvient Ben Soleymani. « Il a achet prs de 60 CD de diffrents styles ainsi que plusieurs de ses propres CD avec une pochette indite quil navait pas russi trouver auparavant. Ctait un gentleman ».

Disc Center joue galement un rle important pour les artistes israliens, qui se rendent au magasin lorsquils sortent un nouvel album. Selon Ben Soleymani, presque tous les artistes israliens sont dj venus. « Disc Center est un lieu immanquable de la scne musicale isralienne », affirme-t-il.

Un nouveau site pour reflter le magasin

Oren Filosof-Cohen a rejoint Disc Center pour superviser le nouveau site Internet, qui sera officiellement dvoil loccasion du 30e anniversaire du magasin. « Le but du site est de reflter le magasin tel quil est. La musique peut tre achete sous sa forme physique ou tre tlcharge. Cest le seul site de ce genre en Isral », affirme-t-il. La slection comprend lensemble des offres du magasin ainsi que des produits temporairement indisponibles ou qui ne sont plus en vente.

Lobjectif est de faire profiter du dynamisme de la scne musicale isralienne ceux qui ne peuvent pas se rendre au magasin ou vivent ltranger. Selon Asi Cohen, aucun site ne propose un vrai choix de musique isralienne. Disc Center tche de combler ce manque grce aux tlchargements et aux livraisons, en Isral comme linternational. Pour le moment, le site existe seulement en hbreu, mais une version anglaise est en cours de prparation.

Pour Soleymani, Cohen et Filosof-Cohen, Disc Center est leur deuxime maison et les employs font partie de la famille. Lorsquils ne travaillent pas, ils sortent souvent ensemble et sapprcient les uns les autres. Ce sont tous des passionns et de fins connaisseurs, comme en tmoigne leur rvrence et leur motion lorsquils parlent de musique et du magasin.

Ces sentiments sont partags par les clients. Les habitus viennent chaque vendredi matin, voire chaque jour pour les plus fidles. « Jai vu passer trois gnrations de clients : les gens qui ont commenc venir ici il y a plusieurs annes emmnent aujourdhui leurs enfants et leurs petits-enfants », affirme Ben Soleymani. « Quelquun qui aime la musique transmet sa passion ses enfants et cest justement pour a que nous sommes l », ajoute Oren Filosof-Cohen. Ben Soleymani et son associ ont ouvert Disc Center en septembre 1986, seulement trois mois aprs que Soleymani a fait son aliyah dIran. « a sest fait de faon assez alatoire », raconte-t-il.

« Nous avons rflchi au lancement dune activit et avons dcid douvrir le tout premier magasin de disques en Isral ». Le plan tait de vendre uniquement des CD. À louverture du magasin, linventaire tait rduit, car les maisons de disques locales navaient pas suffisamment de CD dans leurs catalogues. Ben Soleymani a command des CD dAngleterre pour augmenter son stock.

En six mois, le magasin a fait lacquisition de nombreux titres de musique classique, de pop et de rock, mais pas de CD israliens, car il ny en avait pas encore. « Il y avait une trs forte comptition entre toutes les maisons de disques pour savoir qui sortirait le premier CD en hbreu », se souvient Ben Soleymani. Aujourdhui, Disc Center possde la plus large slection de musique isralienne du pays.