Entre tradition et modernité

Un nouvel endroit vient d'ouvrir ses portes en ville : le Café Al-Noor, un restaurant et une épicerie fine spécialisés dans la cuisine levantine gastronomique

A l'origine du Café Al-Noor, il y a la volonté de créer une atmosphère à la fois élégante et chaleureuse et de servir des repas à la fois gourmets et abordables. Une cuisine inspirée des saveurs riches et exotiques du Moyen-Orient et du Levant. Ici, l'hospitalité est bien plus qu'un mot. C'est une valeur fondamentale que l'on prend très au sérieux chez Al-Noor. Lorsque vous entrez dans le restaurant, chaque membre du personnel vous traite comme un invité qu'il accueillerait dans le salon de sa propre maison.

Café Al-NoorCourtesy

Conformément à la tradition moyenne-orientale de partage de la nourriture, l'expérience culinaire commence avec un plateau de huit mezzes qui vous plonge immédiatement dans le mode de vie à l'orientale. S'en suit une variété de plats traditionnels revisités avec une touche de modernité : des légumes farcis (choux, oignons et feuilles de vigne), aux apéritifs en passant par les poissons, fruits de mer et viandes. Tous les repas sont préparés à partir d'ingrédients locaux de qualité.

Lorsque l'on observe le style unique du restaurant, on se plaît à penser que Schéhérazade s'est transportée dans une métropole du 21e siècle. Avec le sentiment qu'aucun détail n'a été laissé au hasard. L'épicerie fine propose des plats issus du menu du restaurant, mais aussi des sandwichs chauds, des cornichons et des bonbons. Vous y trouvez également tout le matériel nécessaire pour recevoir comme il se doit ses invités : des plateaux, des nappes ou encore des livres de cuisine. Le café Al-Noor organise également des événements privés à un autre endroit, une vieille maison arabe nommée « Ben Tzvi 75 », à Jaffa.

Café Al-NoorCourtesy

A la rencontre du chef

Roi Antebi, co-propriétaire du Café Al-Noor, est un chef israélien aussi réputé que respecté qui s'est illustré dans les cuisines de l'hôtel de luxe Mamilla à Jérusalem. Entretien.

Chef Roi AntebiCourtesy

Permettez-moi de commencer par vous féliciter pour votre nouveau restaurant.

Roi : Merci beaucoup. Je suis très enthousiaste. Comme toute inauguration de restaurant, celle-ci est très excitante.

Parlez-nous de ce nouveau projet.

Dans mon précédent restaurant, « Bertie », j'ai rencontré et je suis devenu ami avec deux clients réguliers qui s'avéraient être aussi de très bons restaurateurs. Au cours de nos longues conversations, attablés au bar, nous nous sommes rendus compte que nous poursuivions le même rêve. Celui de rendre les gens heureux, en leur offrant le meilleur accueil possible et le meilleur rapport qualité-prix de telle sorte qu'ils n'aient pas à réfléchir à deux fois pour venir souvent plutôt que pour des occasions particulières. Sachant que le coût de la vie est élevé dans cette ville. Ce sont ces discussions nocturnes qui nous ont amenés à créer le café Al-Noor, un endroit auquel nous croyons de tout notre cœur.

Pourquoi avoir décidé d'inclure une épicerie dans le restaurant ?

Je voulais vraiment toucher la vie des gens, non seulement dans le restaurant, mais aussi dans leurs propres foyers. Dans cette Tel-Aviv au rythme infernal et absurde, je voulais donner aux gens la possibilité de manger des repas frais et sains à la maison, sans qu'ils aient besoin de passer du temps aux fourneaux. Et par ailleurs, c'est toujours amusant de tenter de nouvelles choses.

Dernier point, mais non des moindres. Pourquoi une cuisine levantine ?

Mes parents sont originaires d'Alep, en Syrie. C'est la cuisine avec laquelle j'ai grandi, elle contient mes meilleurs souvenirs d'enfance. C'est donc tout naturellement que j'ai traduit ces souvenirs en une expérience culinaire haut de gamme et moderne. Je renoue avec mes racines pour mieux les sublimer.

Café Al-Noor, King George 88, Tel Aviv, Tél. : 03-9033995